Bref, je kiffe Kyan Khojandi

Kyan Khojandi. Fin de l’été 2011, la série bref sort de nulle part.
J’ai directement kiffé. Peut-être parce qu’il y avait des citations de films comme l’Arme fatale. Et peut-être aussi parce que c’était balèze comme histoire. On ne le saura jamais.
Un chauve débarque dans ma vie, un peu comme Gaston dans la rédaction de Spirou, de manière innopinée. J’ai kiffé.
Fin 2012 sort le double dvd de bref. Avec des chouettes goodies. Dont la photo de l’épisode 28. J’ai kiffé.
En 2014, Kyan Khojandi était trop bien dans le doublage de Baymax, dans les Nouveaux héros. Ouais, j’ai presque 40 ans et j’adore les films d’animations. J’ai kiffé.
Puis je lui ai demandé si je pouvais faire une photo de lui après qu’il ait joué son spectacle au Kings of Comedy Club, à Bruxelles. Il a refusé. Sauf si je venais sur la photo. Mon appareil était naze. La photo est floue. Mais on s’en fout. J’ai kiffé.

Voir cette publication sur Instagram

Photo de de fan… w/ @navo_ & @kyankhojandi #Bref

Une publication partagée par Mateusz Kukulka (@mateusz9) le


La fin de la soirée est floue aussi. Avec son acolyte de toujours, Bruno Navo Muschio, on a bu des chartreuses flambées. J’ai kiffé.
Les deux compères ont remis le couvert de la série courte avec Canal en 2015 : ça a donné Bloqués, un truc tout pété avec OrelSan & Gringe. J’ai kiffé.
De là en a découlé un autre série : Serge le Mytho. J’ai pas kiffé.
Fin 2017 (ou 2016, je sais plus. On s’en fout), je suis allé voir la dernière de Pulsions, le seul en scène de Kyan Khojandi. Un magnifique moment. J’ai kiffé. J’ai même le poster chez moi. Et dans un mois, il sera en ligne sur YouTube. J’ai hâte. Vous allez kiffer.
En 2018, gros taf sur le sketch d’ouverture de la Cérémonie de clôture des Cannes Séries. Ouais, c’est long comme intitulé mais j’ai kiffé.
Fin de l’année, il fait un super sketch sur l’addiction à Instagram. J’ai kiffé.
Avant-hier, on s’est revus. Enfin, c’est surtout moi qui l’ai vu en rodage de son nouveau spectacle, toujours au Kings of Comedy Club. J’ai kiffé.
Au moment de partir, je me suis rappelé la photo prise 5 ans auparavant. Je lui ai rappelé qu’on avait déjà fait une photo ensemble. Il s’en est rappelé (Mateusz le mythoooo). J’ai rappelé à Bruno qu’on avait bu des chartreuses flamblées. Il s’en ait rappelé. On a refait la même photo. Même code couleur. Et surtout même papier peint délicieusement atroce. J’ai kiffé. Même si on n’a pas bu de chartreuses flambées.

Kyan Khojandi

Kyan Khojandi et Bruno Navo Muschio au Kings of Comedy Club, en 2019.

Bref, je kiffe Kyan Khojandi.

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.