La veille médiatique, véritable assise du journaliste

La veille médiatique est la base du métier de journaliste. Elle utilise de nombreux outils et services pour extraire l’information sous toutes ses formes, la filtrer, l’analyser et la rediffuser.

veille médiatique

Internet met à disposition des journalistes un nombre considérable de sources. Bien plus qu’avant son apparition fin du siècle dernier. Pour s’y retrouver, il est indispensable d’organiser une veille, afin de différencier l’information pertinente du flux continu des informations générales. Pour cela, de nombreux outils sont disponibles sur le web, à condition d’en user avec modération car cela prend beaucoup de temps. Beaucoup ;-)

Qu’est-ce qu’une veille médiatique ?

Une veille est un dispositif permettant de filtrer, en continu et de manière automatisée, des informations relatives à un ou plusieurs thèmes sélectionnés. Elle a pour objectifs :

  • d’être alerté plus vite
  • de prévoir au mieux les grands rendez-vous de l’actualité
  • et d’anticiper le traitement de l’information

Avant de se lancer dans la mise en place d’une veille et d’outils, il est évident qu’il faut se demander sur quoi va porter ladite veille. Tout dépendra évidemment du sujet de celle-ci. Ensuite, il faudra se poser les questions suivantes : qui sont les personnes ressources, les médias, les journalistes, les institutions, les blogueurs… qui fournissent de l’information concernant le sujet de ma veille. Il faudra ensuite répertorier sites, réseaux sociaux, newsletters et mots-clés pertinents. Pour ensuite les agréger avec des outils qui vous aideront à effectuer une veille efficace. Il est évident qu’une fois votre liste complétée, vous n’allez pas vous amuser à aller voir site par site ou réseau par réseau. L’idée est évidemment d’amener l’information à vous.

Il est utile de consulter ses outils de veille au moins une fois dans la journée (le matin), voire deux fois (matin et mi-journée). Voire plus dans certain cas particuliers.

Quels outils ?

Voici une sélection d’outils de veille souvent répertoriés dans les listes sur Internet. Je ne les utilise pas tous bien évidemment. Mais ils sont chacun leur utilité. N’hésitez pas à compléter la liste. Au cours, je donnerai divers exemple pour chacun des outils. Ici pareils si vous avez des exemples pertinents, soumettez-les moi.

      Twitter. Pour, c’est l’outil de veille par excellence. Il permet de suivre les personnes qui importantes et/ou intéressantes dans les thématiques qui vous intéressent. Grâce à d’autres outils comme Hootsuite ou Tweetdeck, il vous serez loisible de créer un nombre quasi illimité de recherches aussi précices que vous le désirerez.

    veille médiatique

      Hootsuite. Lancé en 2008, Hootsuite est un outil de gestion de réseaux sociaux. Il intègre les flux de réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, LinkedIn. Dans un objectif de veille, il est possible de créer des tableaux de bords avec un système de colonnes qui répertorient les recherches qui correspondent à votre veille.

    veille médiatique

      Tweetdeck. Lancé lui aussi en 2008 et racheté par Twitter en 2011, Tweetdeck est un outil spécifiquement développé pour ce réseau social. Pour la veille, il permet de gérer plusieurs comptes sur une seule interface et de créer, comme Hootsuite, des colonnes, afin de suivre une liste, un compte ou une recherche.

    veille médiatique

      Facebook. Evidemment, pour les mêmes raisons que Twitter mais avec moins de facilité car ici, bon nombre de profils sont privés et il n’est pas aussi aisé de faire des recherches. Il reste quand même incontournable car il y aura certainement de nombreuses pages à suivre.

    veille médiatique

      Feedly. Lancé en 2008, Feedly est un agrégateur de flux RSS en ligne. Disponible en anglais et très simple d’utilisation, Feedly permet l’ajout de sources (flux RSS) par une recherche intégrée mais aussi l’ajout d’alertes sur les mots-clés et critères de votre choix. L’outil répertorie, dans ce dernier cas, toutes les actualités correspondant à vos critères de recherche. Le point fort est le classement des flux d’informations dans plusieurs collections que vous pouvez créer.

    veille médiatique

      Flipboard. L’outil Flipboard est lancé depuis 2010 et souhaite se démarquer par son design et son ergonomie dans la gestion de vos flux RSS. Ainsi l’interface se rapproche beaucoup d’un magazine composé avec vos sources, afin de faciliter la lecture des actualités.

    veille médiatique

      Pocket est un outil de marque-page disponible via le navigateur sous forme d’extension mais aussi via une application. Il vous permet de sauvegarder des liens de pages web qui vous intéressent pour constituer un corpus ou pour les consulter plus tard. L’utilisation de Pocket est plutôt destinée au domaine privé mais vous pouvez partager vos liens sur les réseaux sociaux ainsi qu’avec des amis ou des collaborateurs. Il est aussi possible de classer, de taguer vos liens pour les regrouper mais aussi de les mettre en favoris.

    Veille médiatique

      Scoop.it! Plateforme de curation de contenu lancée en 2010 par deux Français, Scoop.it permet de réaliser sa propre veille en faisant remonter des pages ou des articles et de la partager. Grâce à des mots-clés et divers filtres, vous pouvez affiner votre veille et ainsi avoir davantage de contenus pertinents. Cet outil de veille se distingue par son format webzine, parfois un peu vieillot, et se lit comme un journal.

    veille médiatique

      Les newsletters. Pour terminer cette sélection, je mets les newsletters car on n’y pense pas souvent alors que c’est un source de veille extraodinaire. S’inscrire à de newsletters de manière ciblée est très pertinent car vous recevez régulièrement les infos à ne pas manquer directement dans votre boîte mail, plus besoin d’avoir des comptes sur différents outils en ligne. Aux Etats-Unis, certains journalistes ont même délaissé leur blog pour ne plus avoir qu’une newsletter pour communiquer.

    veille médiatique

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *