Attentats de Paris : la réponse de Joann Sfar

C’était un soir tranquille, c’était un soir de football, d’hachis parmentier et de Monopoly. C’était le 13 novembre 2015. La Belgique et la France gagnaient leurs matches amicaux, respectivement contre l’Italie et l’Allemagne. C’eut dû être une soirée de fête tant à Bruxelles qu’à Paris. Et puis une alerte push est arrivée sur mon smartphone : Fusillade au centre de Paris. Cinq mots laconiques. J’ai attendu la fin du match pour envoyer mon Padawan au lit. Avant de découvrir l’ampleur de ces attentats de Paris.

C’était un soir tranquille. Et puis « Six attaques ont eu lieu simultanément à Paris, vendredi 13 novembre. Un bilan provisoire fait état d’au moins 120 morts » selon le procureur de la République de Paris, François Mollins. Huit assaillants seraient morts, dont sept se seraient fait exploser.

Les attentats de Paris : les faits (à 7h, le 14 novembre)

Via LeMonde.fr.

  • Six attaques simultanées ont frappé la capitale, dans la soirée du vendredi 13 novembre.
  • Bilan : Au moins 120 personnes sont mortes. Huit des assaillants sont morts, dont sept se seraient fait exploser.
  • L’état d’urgence a été décrétée, les contrôles aux frontières rétablis.
  • Chronologie des faits : Trois explosions retentissent d’abord à Saint-Denis aux abords du stade de France, au cours du match France-Allemagne. Les trois assaillants auraient fait sauter des ceintures d’explosifs, faisant une victime. Cinq autres lieux parisiens sont ensuite touchés, mais la chronologie des faits reste imprécise : rue de la Fontaine au Roi (5 morts) ; rue Bichat (12 morts) ; boulevard Voltaire (un terroriste mort) ; rue de Charonne (19 morts) ; au Bataclan (plus de 70 morts).

Pour le reste, je vous laisse avec iTélé, France Télévisions, Le Monde, Slate, la RTBF et les autres médias.

Je voulais surtout rassembler ici la série de dessins que Joann Sfar a publié sur son compte Instagram en réponse à ces attentats. C’est la réponse parfaite aux terroristes qui ont perpétré ces attentats de Paris.

C’était un soir tranquille.

Ce sera un souvenir de merde. Un de plus.

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.