Non à la dictature du café

Depuis des années maintenant, je me tais. Pourtant cela me ronge. Chaque matin, je me sens agressé, attaqué voire pris à la gorge – surtout ce matin, mais c’est aussi parce que j’ai pris froid. Cette situation m’oppresse. Ils sont partout. Ils parlent forts. Ils occupent l’espace, offline et online. On dit que le catholicisme, c’est une secte qui a réussi. Eux, c’est pire. On ne voit pas tout le mal qu’ils font, contrairement aux catholiques. Oui, eux, ces saligauds, cette bande d’emplâtres, ces concentrés de graines de tournesol, oui, je parle bien des buveurs de café, mais surtout de ceux qui font du prosélytisme !!

Le café, c'est caca.Ils sont partout – je sais, je l’ai déjà écrit – à dispenser la bonne parole « Tu veux un café ? Prends un café ? Comment peut-on ne pas boire de café ? », accro qu’ils sont à la caféine, surtout celle du matin. « Sans mon café, je ne suis rien » (Oui, tu n’es rien, je le CONFIRME !!). Tous les matins. Et ils te saoulent, enfin pas au premier degré, avec leur « tu ne bois pas de café ? Comment fais-tu ? Tu devrais essayer » MAIS JE TE DIS QUE JE N’AIME PAS LE CAFE ET QUE JE N’AI PAS ENVIE D’EN BOIRE BORDAYL DE MERDE !!

Le pire, c’est au moment où tu dis que tu n’aimes pas le café, c’est ce petit regard dont l’expression varie entre la condescendance, le dégoût ou le dédain. Et ils ne te lâchent pas, les boit-sans-soif du petit serré. Même après 10 ans à te côtoyer, ils te servent encore du « Ah oui, c’est vrai, tu ne bois pas de café ». Ils te font bien comprendre que tu n’es pas des leurs. Un peu comme les héroïnomanes qui restent entre eux. « Ben, oui tu ne peux pas comprendre ».

Tant mieux, JE NE VEUX PAS COMPRENDRE. Ce sont eux les fous. Comment peut-on vivre sans thé… Quelle bande d’incultes.

PS : ces quelques lignes m’ont été inspirées par les innombrables photos des membres de la secte J’aime mon café et et le dis à tout le monde avec mes photos sur Instagram, Facebook, Twitter, Pinterest… » Je déclare la guerre ouverte à ces représentations de l’abomination liquide. Je suis Mateusz Kukulka et j’approuve ce message.

Pin It

2 thoughts on “Non à la dictature du café

  1. C’est exactement la même chose avec l’alcool. Et qu’est-ce que cela me saoule ! Donc je comprends parfaitement ton point de vue. Pour ma part, on me propose toujours du thé ou du café. Mals où est le chocolat au lait ? 😛

    • Je crois que c’est moins grave avec l’alcool – même si dans le fond c’est le même débat, on est bien d’accord. Mais le café, c’est tout le monde, tous les matins. Alors que l’alcool, tu n’y es pas confrontée chaque jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.