Un jour de congé pour la Saint-Nicolas, pas pour les guerres

Ce matin, mon petit Padawan de 6 ans va ouvrir les cadeaux que lui a apportés son Saint-Nicolas de papa. Hier soir, nous avons décidé de mettre le réveil à 5h34 du matin pour qu’il puisse quelque peu jouïr des cadeaux qu’il allait certainement recevoir ce matin qui arrive.

5h34, c’est rude me direz-vous. Je dirais que nous n’avons pas eu le choix. La Saint-Nicolas, c’est le matin du 6 décembre. Personnellement, je m’en fous bien de toutes ces fêtes imposées tant par les coutumes ancestrales, barbares, religieuses, politiques ou que sais-je encore. Mais pour un petit garçon, c’est chouette les ancêtres, les barbares, les religieuses et les politiques. Donc Saint-Nicolas, ce n’est pas le dimanche 4 décembre le matin. Enfin pas tant que mon fils verra de la magie dans ce genre de fête.

Je me suis donc dit que cela serait pas mal que nos enfants – et donc nous par la même occasion – puissent profiter d’un congé le jour de la Saint-Nicolas. J’écris mon billet un peu tard, maintenant que l’accord de gouvernement a été signé par l’équipe d’Elio Di Rupo. Mais bon. L’idée est valable longtemps dans le temps.

Cela peut paraître absurde mais moi cela ne me semble pas plus absurde que la plupart des congés légaux que nous avons dans nos pays occidentaux. Par exemple, le jour de l’an, le premier janvier. Il est là pour qu’on puisse se remettre de la gueule de bois du réveillon. C’est sympa. Mais qu’elle est la différence avec le congé que je suggère pour la Saint-Nicolas. Passons.

Faites l'amour, pas la guerreSi je pouvais choisir, c’est le congé du 11 novembre que je ferais sauter en premier. Pour l’allouer à tous les enfants et à leur Saint-Nicolas. Il est temps, au 21e siècle, d’arrêter de fêter des victoires de guerres. Evidemment, je ne verse ni dans le négationnisme ni dans l’oubli mais je pense que le devoir de mémoire peut s’exercer autrement que par la célébration des victoires, et par corollaire des défaites, qui ont fait des dizaines de millions de morts. Oublions ce sentiment nationaliste qui nous rappelle que nous… enfin nous, c’est pas nous, mais ce sont les autres, ceux qui ont battu les Allemands qui auparavant ont déporté et exterminé une partie de l’Europe. Grâce à la Grande Guerre, j’ai un jour de congé. Cool. Ou pas.

Pin It

12 thoughts on “Un jour de congé pour la Saint-Nicolas, pas pour les guerres

  1. Je comprend le sentiment, mais je ne suis pas d’accord.

    D’abord parce que pour moi, le 11 novembre, ce n’est pas la fête de la victoire, mais d’abord et avant tout la fête de l’arrêt des combats, l’armistice.

    Et c’est la seule chose qu’on devrait fêter concernant les guerres.

    Quand je vois que la très grande majorité des autres congés sont eux basé sur la religion, catholique en plus, je pense personnellement que le 11 novembre, c’est le tout dernier que je ferais sauter. Après le 21 juillet, très longtemps après.

    • La plupart des congés scolaires sont fruits d’un marketing politique ou religieux. Tous dans le même tonneau.

      Mais le 11 novembre, maintenant que nous sommes en Europe, me semble un des premiers à virer. Ne fut-ce que pour enterrer définitivement ces saloperies de guerres. Je pense d’ailleurs qu’en France, il y a encore un jour de congé le 8 mai… mais je ne suis pas certain.

      Dans l’absolu, je préférerais qu’on alloue les congés légaux aux travailleurs en plus de leur quota, et qu’ils en disposent à leur guise. Que les cathos fêtent les événements catholiques, pareil pour les musulmans ou les filles qui ont envie de faire les soldes.

      Ok la Saint-Nicolas c’est mercantile, toussa, mais les enfants s’amusent vraiment et c’est une belle période pour eux. Le temps viendra pour eux d’être mis au courant des atrocités des leurs ancêtres.

      • Oui en France, le 8 Mai c’est férié et dans le calendrier des PTT il y avait longtemps marqué “Victoire des Alliés sur l’Allemagne” (du moins c’était encore comme ça du temps où j’achetais encore des calendriers… avant Google et Apple, donc, mais quand même).

      • Euh non.
        Les “grandes vacances” étaient là pour aider dans les champs.

        La Toussaint et Pâques tombe admirablement bien au moment ou les enfants ont besoin de pauses.

        Les justifications des congés proviennent parfois de marketing religieux comme vous dites, mais pas les congés eux-même.

        Pour ce qui est du 11 novembre, c’est précisément une des choses que l’on a en commun en tant qu’européen, est c’est bien la dernière chose à virer.

        Ce sont les guerres qui ont construit l’europe pour qu’elles n’arrivent plus, et les mettre sous le tapis est vraiment anti-européen dans l’esprit.

        Pour ce qui est des congés “philosophiques” je suis tout à fait d’accord que faire de la Saint Nicolas un jour de congé n’a aucun sens pour un non-catholique (ou même pour la très grande majorité des catholique), et que les gens devraient pouvoir les allouer en fonction de leurs croyance/philosophie.

  2. Parfaitement d’accord avec toi : oui au congé pour Saint Nicolas à la place du 11 Novembre… en plus pour le coup, ce serait un congé qui rapprocherait les cultures européennes et non ne les diviserait, comme le 11…

    (En même temps…l’Europe…en veulent-ils vraiment et encore?…)

  3. Je trouve ça quand même interpelant que plusieurs semblent trouver plus important une ode au matérialisme qu’une ode aux fins des combats, à la spiritualité ou a l’amélioration des conditions de vie de la population.

    S’il est temps au 21ème siècle d’arrêter de fêter les guerres, il est peut-être aussi temps d’arrêter de fêter les biens matériels, non?

    • Ce n’est pas une ode au matérialisme. C’est une jolie fête à la gloire des enfants. Après, libres aux parents idiots de gâter-pourrir leur progéniture et d’engraisser les supermarchés avec leurs sous. Une jolie fête, c’est peut-être simplement l’attente et le sourire des enfants qui trouvent quelques petites surprises dans leurs chaussures le matin du 6 décembre. Un sourire, faire plaisir, c’est tout sauf du matérialisme.

      En revanche guerre et combats me semblent loin, très loin de cette jolie petite poésie enfantine qui fait du bien à tous, dans ce monde de violence et d’austérité.

      À choisir, je dis oui au positivisme, non au pessimisme. Libre à tous les pessimistes de choisir leur camp (de concentration ?). SIC.

      • Pour moi, l’armistice, c’est franchement très positif.

        Ici on parle de congé pour pouvoir profiter de ses cadeaux. Difficile de faire plus matérialiste que ça.

        Oui, le sourire d’un enfant, ça fait toujours plaisir, surtout à ses parents.

        Mais un enfant, ça passe aussi son temps à jouer à la guerre et a se battre. Donc, apprendre à faire les paix, c’est pas mal non plus.

        • J’essaie d’apprendre à mon fils de ne pas jouer à la guerre. Il est vrai qu’il a quelques attributs guerriers dans ses jouets mais je lui apprend la signification de ceci… pas de morts même quand on joue. Je refuse qu’il fasse le signe d’une arme vers quelqu’un même avec ses doigts…

  4. La question n’est pas de supprimer le 11 novembre mais plutôt de revoir sa signification. Plutôt que de célébrer stupidement la victoire des alliés sur les Allemands, on pourrait en faire une journée de célébration de la victoire sur le fléau national-socialiste, victoire qui fut aussi le déclencheur de l’intégration européenne (plus jamais de guerre civile en Europe).

    Marketing politique ? J’y verrais plutôt la mise en commun symbolique des mémoires nationales.

    D’ailleurs, quand tu écris que “la plupart des congés scolaires sont fruits d’un marketing politique ou religieux. Tous dans le même tonneau”, c’est un raccourci intellectuel auquel tu ne nous as pas habitués…

    • Oui c’est un raccourci mais pas tant que cela, selon moi… Si on analyse un peu toutes fêtes, on voit la signification politico-religieuse de celles-ci. Cela mériterait une étude plus approfondie. Ca doit exister, je vais voir si je trouve cela et je la partagerai ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *