Quand Frédéric Taddéï n’aimait pas le débat en ligne

Logo NewsringIl y a de cela quelques jours, nouvelle (et énième) annonce de lancement d’un pure player en France, à savoir Newsring. Pour rappel, un pure player est un média en ligne qui ne s’adosse à aucun média existant, comme le sont Slate.fr, Rue89.com et bien d’autres. Comme ces sites déjà bien en place, l’annonce de la création Newsring est accompagnée de noms plus ou moins prestigieux. Ici ce n’est ni plus ni moins que le présentateur de Ce soir où jamais sur (France 3) Frédéric Taddéï qui est en tête de gondole.

Mais, contrairement aux autres pure players, Newsring se lance dans une facette peu exploitée du web. Comme l’écrit Erwann Gaucher sur son blog, “Newsring a au moins le mérite d’explorer une nouvelle voie : les débats entre communautés en ligne, orchestrés par des journalistes”.

Je trouve le projet très emballant, surtout quand je lis les explications du futur rédacteur en chef du site Philippe Couve : “Notre ambition : proposer des débats avec un accompagnement éditorial, une orchsetration réalisée par des journalistes qui seront les “fils à plomb” de ces débats, qui ne pencheront pas d’un côté ou de l’autre, qui donneront la parole à tous, donneront des éléments de contexte, solliciteront des gens qui ont des choses à dire sur les sujets choisis.”

J’ai quand même souris en lisant que Frédéric Taddéï allait être le directeur éditorial de ce projet. Pas que je conteste ses qualités d’animateur de débat, c’est juste que je me rappelle d’une lettre ouverte, publiée alors sur le site du NouvelObs, que je lui ai écrite en janvier 2008 suite à une émission sur la Belgique.

Nous étions toute une joyeuse bande à regarder et à live twitter l’émission – pensant enfin en voir une bonne à propos de la Belgique sur une télévision française. Quelle douche froide ! J’ai passé une partie de la nuit à écrire une lettre ouverte pour lui signifier notre étonnement. Billet que j’ai envoyé à l’émission, à France 3, au médiateur de France et à quelques médias français. Et bien, je n’ai pas eu la moindre réponse. Nada. Donc, je trouve un peu comique de le voir dans ce genre de projet,lui, qui n’avait alors pas l’air fan des débats en ligne… Mais bon, je sais que c’était il y a presque quatre ans et qu’il s’est passé tant de choses depuis. Je me permets d’en rire, tout simplement.

Et quoi qu’il en soit, longue vie à Newsring, pure player auquel je participerai sans aucun doute.

Leave a comment

3 Comments.

  1. à la base pure player n’était que pour les entreprises qui se lançaient dans une niche inexplorée :) cependant le terme s’est généralisé à toute activité ne s’exerçant que sur internet mais n’est pas liée qu’au média ça c’est sur.

    Les sites de vente en ligne tels que amazon, priceminister, etc… sont également des pure players :-)

    • Oui évidemment, mais là je suis dans le cas particulier des médias.

      Mais c’est clair que dans l’absolu, un pure player c’est un site web qui ne s’appuie pas sur une entreprise préexistante…

  2. Un site francophone de débats en ligne cela existe déjà depuis plusieurs mois !
    Sur NEToo Débats : http://debats.netoo.net
    On y peut précisement noter les contributions et prises de positions de tous les participants, lancer un nouveau débat soi-même et communiquer aisément avec les participants et membres du site ayant les mêmes opinions… et cela a été rendu possible sans aucun tour de table ni levée de fonds ;)

Leave a Reply to Philippe Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*


You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>