Journalisme

Lorsque j’étais adolescent, le journalisme s’est imposé à moi assez naturellement. Pas spécialement parce qu’on lisait le journal à la maison. On écoutait les informations tous les matins : je suis un enfant de la Première, chaîne de radio de la RTBF. Le fait que ce soit un métier où l’on écrit a évidemment été prépondérant. Lire et écrire faisant partie de l’ADN familial. Mon stage de rhéto, au Courrier de l’Escaut, m’a conforté dans mon idée : je serai journaliste plus tard.

Journalisme

Quand je regarde dans le rétroviseur, le journalisme a quand même bien occupé ma vie. J’ai très vite commencé à écrire, que ce soit pour l’Ihecs press ou pour un journal en ligne – Lemidi.org. Dès mon arrivée aux études supérieures. Ensuite, j’ai enchaîné les petits jobs et quelques stages chez Belga, MoveX, Ticket, Le Vif, SudPresse avant que le Soir et la RTBF ne servent de tremplin à mon essor dans le groupe IPM où j’ai officié près de cinq ans à la Dernière Heure/Les Sports et à la Libre Belgique (avec quelques incursions à la Tribune de Bruxelles).

Voilà cinq années que je me suis éloigné de cet univers professionnel passionnant qu’est le journalisme. Je me sens maintenant prêt – c’est un euphémisme – à y remettre les pieds, les mains, tout mon être. Les reportages sur le terrain, les interviews, le stress grisant de la deadline, l’ambiance d’une rédaction, c’est à cela que j’aspire en ce moment. Vous l’aurez compris, en 2016, je ne désire une chose plus que les autres : redevenir journaliste.

Si vous cherchez un journaliste freelance, n’hésitez pas à me contacter par mail: [email protected] ou par téléphone +32474874239.

Mon CV complet se trouve sur LinkedIn.

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *