Community management

Le community management s’est imposé à moi lorsque j’ai lancé, en 2007, le blog politique le Politique Show – premier blog rémunéré en Belgique. A l’époque, la littérature concernant Internet et sa gestion n’était pas du tout ce qu’elle était maintenant. Il fallait alors beaucoup expérimenter par soi-même et on s’échangeant pas mal de conseils sur Twitter ou sur nos blogs personnels. J’ai eu l’occasion de tester diverses méthodes que ce soit en journalisme en ligne, pour la curation et bien évidemment en community management. C’est bien d’écrire des articles mais encore faut-il que ceux-ci soient lus. Depuis, j’ai professionnalisé ces diverses techniques apprises sur le tas.

Pour moi, le community management, c’est fédérer une communauté autour d’un intérêt commun, gérer la conversation autour de ce thème, réagir à des situations de crise, créer de l’engagement, aider les utilisateurs comme un véritable service de support… le tout sans user d’artifice. Un community manager doit baser son travail sur trois piliers importants du Web : le partage, la confiance et la transparence.

Le community manager a pour mission principale de développer la présence de l’organisation (marque, association, personnalité…) dont il se fait le porte-parole sur les médias sociaux. Il doit donc, et c’est primordial, maîtriser le sujet dont il doit parler.

Une chose importante : pour plus d’efficacité, le community management doit être géré par une seule personne ou par un petit groupe de community managers qui travaillent de manière coordonnée.

Community Management

Si vous cherchez un community manager ou désirez suivre une formation de community management, n’hésitez pas à me contacter par mail : [email protected] ou par téléphone +32474874239.

Mon CV complet se trouve sur LinkedIn.

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *