Mobistar : de la jungle à la jungle

Cette semaine, Mobistar s’est réveillé. « Désormais, chaque client peut garder la maîtrise sur sa consommation et choisir l’abonnement qui correspond véritablement à ses besoins », peut-on lire dans leur dossier de presse. Trop cool. Ou pas en fait. Car cette phrase, on peut la lire comme un aveu : Avant, le client n’avait pas la maîtrise sur sa consommation et ne pouvait pas vraiment choisir l’abonnement qui correspondait à ses besoins. Merci.

Logo Mobistar PanthèrePour nous aider à mieux choisir, Mobistar a décidé de baptiser ses nouveaux abonnements Ecureuil, Kangourou, Dauphin et Panthère. Pour plus de clarté – « de confiance et de transparence » -, cette gamme d’abonimaux est subdivisée en 2, 3 ou 4 autres possibilités d’abonnement. Easy game. Ou pas.

D’une jungle de possibilités différentes, on est passée à une autre, au propre et au figuré. Rien que dans la farde de presse, j’ai relevé 12 plans tarifaires différents. Et si j’ai bien compris Jean-Marc Harion, CEO de Mobistar depuis 5 mois, d’autres animaux devraient encore arriver sur le marché dans les semaines ou les mois qui viennent. Certainement pour faciliter les choses. Petite précision : un copain qui bosse chez un revendeur Mobistar m’a dit « Il n’y a pas grand chose qui change, enfin à part les noms des plans tarifaires ».

Le même Jean-Marc Harion nous a aussi annoncé que Mobistar proposait les meilleurs tarifs sur tous les segments… Quand je lui ai demandé quelle offre Mobistar avait à offrir face à Mobile Vikings ou face à Generation Connect de Belgacom (dont je parle sur ce blog), il a argué que la niche était trop petite. Il n’y a donc pas d’offre, du moins pas pour les smartphones. Pourquoi donc dire qu’on est meilleur sur tous les segments ?

Au final, pas d’offre correcte pour ce qui est du data dans les nouveaux abonnements, sur 12 plans tarifaires seuls 2, l’un à 60 l’autre à 90 euros, proposent respectivement 500 MB et l’illimité par mois. Pour le reste, c’est la misère pour ceux qui traînent un peu sur Internet. Maximum 250 MB par mois ou 100 MB avec Twitter et Facebook illimités.

C’est dommage de survendre comme des cochons la transparence, la facilité… au milieu d’un bullshit commercial que plus personne ne va croire alors qu’il y a un truc énorme dans les annonces faites lors de la conférence de presse : ADIEU L’OBLIGATION DE SOUSCRIRE A UN ABONNEMENT DE 24 MOIS !!! Bordel de merde !! ENFIN LES CONTRATS SANS ENGAGEMENT !

Pour la petite histoire, il y a deux semaines, je suis allé chez Mobistar – oui, je suis abonné chez eux – pour changer de plan tarifaire. On m’a évidemment dit OK. Puis au moment de signer, je me suis rendu compte que j’allais repartir pour 24 mois. J’ai donc décidé d’annuler l’opération… Pour la réenclencher ce mercredi. Je suis maintenant Panthère full illimité.

Donc s’il faut retenir quelque chose au-delà de la multitude de tarifs, c’est que vous pouvez opter pour un contrat sans engagement ! (Si vous prenez un abonnement, ce sera pour un an et votre abonnement vous coûtera moins cher…)

J’aurais pu annoncer les choses dans l’autre sens, les infos sympas et importantes d’abord mais la com’ m’a semblé tellement à côté de la plaque que voilà…

Pin It

6 thoughts on “Mobistar : de la jungle à la jungle

  1. On ne m’enlèvera pas de la tête que tous ces plans tarifaires sont le résultat d’un marketing de l’obscurantisme : la complexité est là pour rendre la compréhension et la comparaisons entre les offres trop difficile…

    • Il fut un temps où il y avait 30 ou 40 plans tarifaires différents pour le fixe chez Belgacom. En fait, il fallait avoir 2-3 options pour avoir la bonne formule… donc toute le monde se faisait arnaquer.

  2. Une bonne nouvelle cette histoire de contrat sans engagement, effectivement bien noyée sous le reste de la comm’ ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>