Avec Ophélie et Hakima, les JT belges sont sur Twitter

Le 22 septembre dernier, Ophélie Fontana a franchi le cap. Elle présente divers journaux télévisés sur la RTBF depuis près de 6 ans. Je me rappelle même de son premier JT, sous la houlette de Thierry De Bock, c’était le tout premier 12 minutes ever, en 2005, lorsque je faisais des remplacements comme assistant de prod au boulevard Reyers.

Ophélie Fontana a donc franchi le cap : elle est maintenant @FontanaOphelie sur Twitter.

Ophélie Fontana sur Twitter

Elle rejoint, une semaine plus tard, son homologue du boulevard Georgin, à savoir Hakima Darhmouch, qui s’est, elle, inscrite le 15 septembre, sous l’appellation @HakimaRTL.

Hakima Dahrmouch sur Twitter

La rentrée de nos JT se fait donc aussi sur Twitter. Non qu’elles soient les premières présentatrices de nos JT sur Twitter – Jonathan Bradfer y est aussi ou y a été, Laurent Haulotte n’est plus à la présentation depuis un moment – mais leur arrivée à une semaine d’intervalle, elles qui font la même tranche horaire, celle du 19 h, m’interpelle.

Tout d’abord, elles sont deux figures de proues de l’info sur leur propre chaîne. Elles participent donc à l’image globale tant de RTL ou de la RTBF. Leur arrivée n’est donc pas quelque chose d’anodin. Depuis 15 ou 10 jours, il est possible d’interpeller Hakima Darhmouch directement lorsque l’on trouve qu’un sujet est mauvais. Ou bien on pourra dire, en direct, à Ophélie Fontana que le Roi Albert s’est cassé le col du fémur et non celui de l’utérus.

Ensuite, et c’est ce qu’il m’interpelle le plus, elles semblent arriver là coolos, un peu par hasard. A la découverte. Peut-être – j’écris bien peut-être -, sans mesurer ce qu’elles représentent réellement. Loin de moi l’idée de fustiger ces deux arrivées – je suis très content plutôt -, je m’interroge simplement sur leur niveau de préparation.

C’est que Twitter, pour des personnes aussi exposées qu’elles – sur RTL certaines éditions spéciales flirtent avec le million de téléspectateurs -, ce n’est pas tous les jours une sinécure. Exemple personnel : si je ne me trompe pas, en novembre dernier, Laurent Haulotte, directeur de la rédaction de RTL-TVI, a reçu Elio Di Rupo à 20 h pour le Grand Direct. Cette émission a été un grand succès. Pour RTL mais surtout pour Elio Di Rupo qui a été magistral dans la maîtrise de l’émission. Journalistiquement, par contre… Et je ne me suis pas gêné de le dire au porte-micro du président du Parti socialiste, via Twitter.

Ok, je n’ai pas été sympa. Cynique sans être insultant. Cela avait été mauvais et je n’étais pas le seul à le dire. Malheureusement, l’unique réponse que j’ai eue, ça été un Unfollow. Dommage. J’eus préféré autre chose. Des arguments, je ne sais pas. Soit.

Ce genre d’accrochage sera inévitable pour les deux nouvelles arrivées. Elles présentent des JT qui, et c’est normal, sont critiqués, de manière positive et de manière négative. Si j’en suis certain, elles géreront bien les compliments, comment vont-elles appréhender les reproches qui seront, sans aucun doute, acerbes et acides ?

J’encourage donc leurs chefs respectifs à les encadrer accompagner en ce qui concerne la gestion de la conversation sur les réseaux sociaux. Quitte à ce qu’elles suivent l’une ou l’autre formation de Community management. Pour le bien de tous. Le leur, en premier, mais aussi, et surtout, celui de leur chaîne. Le fait qu’Hakima Darhmouch et Ophélie Fontana fassent leurs premiers pas ensemble sur Twitter est une très bonne chose que cela ne deviennent pas un poids, ni pour elle, ni pour RTL et la RTBF. C’est juste que c’est mieux de préparer le terrain à priori pour éviter les écueils à posteriori.

Une précision à destination des commentateurs aguerris aux réseaux sociaux : les deux demoiselles sont présentatrices du JT, pas chef d’édition ni journaliste (en tout cas pas dans cette fonction). Je veux dire par là, que si elles ont leur mot à dire dans la conduite du JT et dans le choix des sujets, ce ne sont pas elles qui décident au final. Et, évidemment, ce ne sont pas elles qui font les sujets. Pas la peine de les accabler pour le mauvais reportage que vous venez de voir. Enfin pas trop !

Pin It

11 thoughts on “Avec Ophélie et Hakima, les JT belges sont sur Twitter

  1. Tout dépend de la façon dont elles comptent se servir de Twitter. Soit elles veulent juste faire de la promo sans réelle interaction (si ce n’est remercier les tweets sympas) et là il n’y a pas vraiment de risque, soit elles décident d’interagir réellement avec les tweetos et là en effet, il vaut mieux se préparer à cet exercice ultra périlleux.

  2. moi c’est plutot ce overhype à propos du community management qui commence à ma saouler.
    Elles sont sur twitter ? Et alors ?
    ce que je vois sur twitter c’est soit du spam, soit du attention whore, soit des gens qui croient se la peter mais qui sont juste bidons, en fait dans la masse de bruit y a pas grand chose de pertinent ou d’intéressant..
    c’est juste mon avis perso ;)

    • Hello,

      justement j’ai utilisé le terme community management pour ce qu’il est courant. On aurait pu dire gestion de conversation et des tas d’autres appellations…

      Ce que j’ai voulu dire, sais entrer dans un débat général sur Twitter, c’est que ce site est dans la sphère publique et que les deux demoiselles risquent bien de de se faire apostropher. Que ce soit par des gens intéressants ou non, la réponse ne sera pas que la leur. Elles sont des images de référence pour ces deux chaînes de télévision.

      Un minimum de préparation est important selon moi.

      Evidemment pour des mecs de ton niveau, je comprends que Twitter ne soit pas relevant. Enfin, c’est juste mon avis pers ;-)

  3. A la RTBF, les journalistes ont été préparé (même si twitter est aussi une affaire d’expérience) et Ophélie Fontana pourra aussi compter sur de nombreux collègues expérimentés qui pourront la guider.

  4. Je n’aurais jamais imaginé que la question puisse se poser.. C’est une réflexion hyper intéressant en fait! En fait, pour moi, Twitter était devenu un moyen tellement utilisé, que ça me semblait normal qu’il soit utilisé par les journalistes… Et puis ce n’est pas la première personnalité publique à utiliser Twitter. Mais c’est vrai que l’utilisation qu’on fait de ce réseau social est probablement différente de celle faite par les journalistes tv aux Etat Unis par exemple… ici, c’est « moins courant », j’imagine.. Bref, super question de réflexion! ;-)

  5. Pingback: Magnifique vidéo promo de Twitter | Boloms Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *